AccueilActualitésAssociationAéroportsEuropeContactLiensPlan

Ville & Aéroport

L'aéroport de Toulouse-Blagnac

 

Accueil 

Editorial 

Actualités 
Presse 
Agenda manifestations 
 

L'Association 
Présentation 

Charte 

Statuts 

Membres 

Communes 

Les aéroports 

Roissy CDG 

Paris Orly 

Strasbourg Entzheim 

Bâle Mulhouse 

Lyon St Exupéry 

Bordeaux Mérignac 

Toulouse Blagnac 

Marseille Provence 

Nice Côte d'Azur 

Documents 

Espace Europe 

Contactez-nous 
Liens utiles 

Plan du site 

Sommaire de la page

 

Historique
Le développement économique
Développement durable et environnement
Les principaux acteurs du transport aérien à Toulouse Blagnac (liens utiles)
Les communes riveraines de l'aéroport Toulouse Blagnac
Les associations de riverains de l'aéroport de Toulouse Blagnac

Historique

L'histoire de l'aéroport de Toulouse-Blagnac est intimement liée à celle de l'aviation et de l'industrie aéronautique.

- 1939 : un hangar civil fait office d'aérogare ; deux pistes sont construites (800 m).
- 1945 : 9000 passagers par an voyagent sur DC3.

Depuis les années 50, toutes les étapes de la conquête du ciel sont passées par Toulouse-Blagnac. La plate-forme a la particularité de partager sa destinée avec les grands constructeurs européens Aérospatiale, Airbus, ATR.

- 11 juin 1953 : inauguration de l'aérogare Blagnac 1.
- 1960 : construction de la Tour de Contrôle.
- 1964 : agrandissement de la piste n°1… (3000m).
- 1968 : mise en service de la deuxième piste adaptée aux exigences du Concorde (3500m).

Au fil des décennies, les différentes générations de l'aviation moderne, Caravelle, Concorde, Airbus (de l'A300 à l'A330) ont pris leur envol des pistes sans cesse réadaptées de Blagnac.

- 1977/1978 : un million de passagers : saturation de Blagnac 1.
- Avril 1978 : inauguration de Blagnac 2, situé à 800m de Blagnac 1.
- 1990/1993 : trois millions de passagers : saturation du hall 1, construction du Hall 2.
- En 1993, la saturation du Hall 1 de Blagnac 2 conduit à son extension.
- 1993 : inauguration de l'extension de Blagnac 2.
- 12 juin 1993 : construction d'une nouvelle Tour de Contrôle.
- 1999 : construction d'un parking silo de 2500 places

Le développement économique

Le trafic de l'aéroport Toulouse-Blagnac (Résultats-statistiques)

 

Décembre 2000 par rapport à Décembre 1999
Cumul au 31/12/2000 par rapport au 31/12/1999

Passagers commerciaux

432 816
5%
5 350 404
6%

- dont passagers nationaux

328 674
2%
3 767 159
2%

- dont passagers internationaux

97 167
21%
1 480 454
15%

- dont passagers transit

6 975
3%
102 791
9%

Fret & Poste (tonnes)

5 028 T
24%
60 069 T
28%

Mouvement d'avions commerciaux

7 506
10%
87 509
5%

Sixième aéroport de France par le nombre de passagers transportés, l'aéroport de Toulouse-Blagnac présente deux spécificités qui lui donnent une place à part dans l'ensemble des grands aéroports français :
- sa proximité du centre urbain, qui est à la fois une contrainte environnementale et un atout économique,
- sa double vocation d'aéroport et de plate-forme d'essais pour les constructeurs.

Activité de la plate-forme :

En 1999, ont été enregistrés 103 588 mouvements d'avions, soit une croissance de 6,7%. Le trafic passagers de l'aéroport de Toulouse-Blagnac a connu, depuis 1994, une croissance annuelle de l'ordre de 6 à 7% (10 à 12% sur le trafic international). En 1999, il a franchi le seuil des 5 millions de passagers transportés (dont un million à l'international).

Sont actuellement desservies à partir de Blagnac :
- 17 destinations en France,
- 18 destinations à l'étranger, dont 14 en Europe.
La destination Paris-Orly représente à elle seule près de la moitié du total (2,4 millions de passagers).
Londres arrive en tête des destinations internationales avec 250 000 passagers.
Les déplacements pour motif d'affaires représentent 62% du total des passagers.
Enfin, la plate-forme se situe au 3ème rang national pour le fret aérien avec 47 000 tonnes en 1999.

Dans la perspective d'une poursuite de cette expansion (10 millions de passagers sont attendus à l'horizon 2010), la C.C.I. de Toulouse a adopté un plan d'investissement d'1,4 milliards de francs sur les 8 prochaines années, avec notamment :
- construction de deux parkings silo de 2 500 places chacun,
- construction de deux nouveaux halls passagers et rénovation d'un hall existant.

1999/2000 :
- Construction d'un parking voitures surveillé d'une capacité de 2 500 places.
- rénovation et extension de la zone commerciale de l'aérogare avec l'implantation de nouvelles boutiques.
- Troisième aéroport français pour le fret avionné. Durant l'année 2000, la gare de fret passera de 6000 à 8000 m2.
- Agrandissement de l'aérogare du côté Sud de l'aéroport en prolongement du hall 1 avec la construction du hall 0.

2000/2004 (7 millions de passagers) :
- Agrandissement de l'aérogare : construction du hall 3 en continuité du hall 2, côté nord.
- Construction d'un deuxième parking voitures couvert et de nouvelles aires de stationnement avions supplémentaires.

2004/2007 (8 millions de passagers) :
- Doublement des surfaces actuelles avec la construction du hall 4.
- Réalisation d'un troisième parking voitures couvert.

Retombées économiques de la plate-forme :

S'il est incontestable que les communes riveraines de l'aérodrome (Blagnac, Toulouse, Colomiers, Cornebarrieu) ont connu, depuis vingt ans un essor extraordinaire, il est pratiquement impossible de déterminer, parmi les causes de celui-ci, ce qui est dû à la présence de l'aérogare et ce qui est induit par l'activité de construction aéronautique, tant les deux aspects sont imbriqués et ce, pratiquement depuis l'origine de la plate-forme.
L'aéroport est inséré dans un tissu très dense de zones d'activités, industrielles et tertiaires :
- Blagnac
- ZAC de l'aéroport (44 ha)
- Zone industrielle aéronautique (40 ha)
- ZAC du Grand Noble (125 ha)
- Toulouse
- Saint Martin du Touch-Barigoude (122 ha)
- Aérospatiale (106 ha)
- Colomiers
- Aérospatiale (140 ha)
- Gramont (147 ha)
- Cornebarrieu
- ZAC Mermoz, Bréguet, Dewoitine ( 20 ha)
Donc un total de 750 ha de zones d'activités existant à ce jour, auxquels s'ajouteront 380 ha de la zone aéronautique Aéroconstellation, qui sera aménagée à partir de 2001.

Pour s'en tenir à l'exemple de Blagnac, les zones d'activités aéronautique, aéroportuaire et du Grand Noble forment un ensemble continu de 200 ha (12% de la superficie communale) sur lequel sont concentrés 500 entreprises, totalisant environ 10 000 emplois sur les 13 000 recensés sur Blagnac.

Du point de vue sectoriel, on peut distinguer :

- Le pôle aéroportuaire
Constitué des activités d'administration, transport aérien, maintenance, services et assistance, catering, location de véhicules, taxis, …
Il représente quelque 130 entreprises et 1 700 emplois.

- Le pôle construction aéronautique
Il est structuré autour d'AIRBUS, BAE Systems et A.T.R., qui totalisent quelque 3000 emplois, auxquels il faut ajouter toute la gamme des équipementiers, sous-traitants, cabinets d'ingénierie et autres prestataires de service (au minimum 200 P.M.E).

- Le pôle télécommunication et informatique
Ce dernier s'est constitué à partir des années 80 à la faveur de la double proximité de l'aéroport et des constructeurs d'avions.
Outre France Télécom (1 200 emplois), on dénombre une cinquantaine d'entreprises de toutes tailles représentant un millier d'emplois.

Développement durable et environnement

Situé à 6 km du centre de Toulouse, l'aéroport est inséré dans le tissu urbain d'une agglomération en pleine expansion démographique (+ 14% entre 1990 et 1999), ce qui génère des nuisances sonores pour les riverains.

Sont particulièrement concernées les communes et quartiers situés sous les couloirs aériens :
- quartiers ouest de Toulouse : tissu urbain dense,
- communes de Cornebarrieu (5000 habitants) et Aussonne (4000 habitants).

Plusieurs procédures ont été mises en œuvre, ou sont sur le point de l'être, pour tenter de limiter ces nuisances :
- interdiction des approches à vue depuis juillet 1998,
- réglementation des mouvements nocturnes d'avions dits du « chapitre II » depuis septembre 1998,
- équipement des pistes en ILS de catégorie 1,
- expérimentation de nouvelles procédures d'atterrissage et de décollage.

Une charte environnement est en cours d'élaboration et devrait être adoptée d'ici la fin de l'année. Elle devrait mettre en place un ensemble d'actions tendant à la maîtrise du bruit :
- implantation d'un réseau de capteurs sonores,
- code de bonne conduite s'imposant aux compagnies, aux pilotes, ainsi qu'aux constructeurs pour les vols d'essais,
- procédure de suivi des plaintes déposées par les riverains,
- politique de transparence et de communication avec les riverains, les associations et les collectivités.

Parallèlement, la révision du plan d'exposition au bruit (qui remonte à plus de 10 ans) et du plan de gêne sonore a été engagée.

Aéroport de Toulouse Blagnac
Plan d'exposition au bruit

En jaune : zone 78-89
En orange : zone 89-96
En rouge : zone 96 et plus

Trafic estimé en 1999
Météo standard
Vent nul

Nuisances liées à la desserte routière :

A l'initiative de la ville de Blagnac, les autorités responsables des transports sur l'agglomération ont commencé à remettre en cause l'option du « tout voiture » qui a dicté jusqu'à présent la politique de desserte de l'aéroport.
Selon la C.C.I.T., 1,8 millions de véhicules ont stationné en 1999 (15% de plus qu'en 1998) sur le site aéroportuaire, qui n'est relié à la ville centre que par une navette autocar.
La ville de Blagnac a fait inscrire au projet de plan de déplacements urbains de l'agglomération, la réalisation, pour 2004, d'un transport en site propre avec guidage optique reliant l'aéroport à Toulouse.

Perspectives à long terme  :

Le choix d'un site pour la construction d'une deuxième plate-forme aéroportuaire, plus éloignée des zones urbanisées, est actuellement à l'étude. Il est difficilement envisageable que celle-ci puisse être opérationnelle avant une vingtaine d'années.

Environnement :

Le respect de l'environnement est un objectif prioritaire dans le développement de l'aéroport. La croissance du trafic doit être synonyme des maîtrises des nuisances dans tous les domaines de l'environnement et en particulier pour les nuisances sonores.

Maîtriser les nuisances sonores

Maîtriser le bruit à la source
- à l'aide des normes de certification à la construction des moteurs avions,
- par le retrait de l'exploitation des avions les plus bruyants classés chapitre 2 d'ici avril 2002.

Maîtrise de l'urbanisation autour de l'aéroport
- éviter d'exposer de nouvelles populations aux nuisances sonores,
- interdire ou limiter la construction dans la zone soumise au bruit.

Les mesures déjà prises au niveau local
- interdiction des approches à vue depuis le 15 juillet 1998,
- réglementation des mouvements nocturnes d'avions les plus bruyants et des essais moteurs.

Indemniser et sanctionner
- réactualiser le Plan de Gêne Sonore (PGS),
- aider financièrement à atténuer les nuisances sonores,
- sanctionner les tricheurs.

Concertation avec
- les associations de riverains,
- les partenaires institutionnels locaux, Préfecture, Mairies, DGAC.

Expliquer les enjeux du développement
- sensibiliser,
- informer,
- communiquer.

Formaliser les engagements
- par une charte de qualité de l'environnement sonore,
- mettre en place de façon concertée des dispositifs de mesure et d'appréciation de la gêne sonore.

L'environnement, c'est aussi

Régulation et traitement de l'eau
- stopper une pollution d'hydrocarbure,
- réguler le débit du rejet,
- respecter les critères de qualité des rejets

Les déchets
- mise en place effective d'une collecte sélective pour les produits réglementés,
- étude sur l'intégration du recyclage des déchets ménagers et industriels banals afin d'anticiper la nouvelle législation de 2002.

Les principaux acteurs du transport aérien
de l'aéroport Toulouse-Blagnac (liens utiles)

Les collectivités locales

Préfecture de Haute-Garonne

Place Saint-Etienne 31038 Toulouse Cedex 9
Tel : 05-61-33-40-00

Conseil Général de Haute-Garonne

Hôtel du département 31090 Toulouse Cedex
Tel : 05-61-33-40-00

Préfecture de Région Midi-Pyrénées

Place Saint-Etienne 31038 Toulouse Cedex
Tel : 05-61-33-40-00

Conseil Régional

22, avenue du Maréchal-Juin 31077 Toulouse Cedex 4
Tel : 05-61-33-50-50
Site Internet :
www.cr-mip.fr

Autres liens

Direction de l'aviation civile Sud

Allée St-Exupéry - BP 100 - 31703 Blagnac Cedex
Tel : 05-62-74-64-00

Direction Régionale de l'Environnement

16, rue Rivals 31000 Toulouse
Tel : 05-61-21-90-93

ADEME

Voie 5, Labège Innopole
BP 672 - 31319 Labège Cedex
Tel : 05-62-24-35-36

Chambre de Commerce et d'Industrie de Toulouse (CCIT)

2, rue Alsace-Lorraine 31000 Toulouse
Tel : 05-61-33-65-00

Aéroport de Toulouse-Blagnac

Tel : 05-61-44-42-00
Site Internet :
www.toulouse.aeroport.fr

Liste des communes riveraines de l'aéroport Toulouse-Blagnac

- Blagnac (commune adhérente), Maire, M. Bernard Keller
- Toulouse, Député-Maire, M. Philippe Douste-Blazy
- Aussonne
- Colomie
- Cornebarrieu
- Mondonville.

Les associations de riverains de l'aéroport Toulouse-Blagnac

ADQL
Association de Défense du Quartier de l'Ardenne

21, Chemin de Barigoude 31100 Toulouse
Tel : 05-61-49-75-58
Président : M. Robert J-C

Collectif des associations contre les nuisances aériennes de l'aéroport de Toulouse-Blagnac

Contact :
Chantal Demander : 05-61-41-25-59, Association Fontaine Lestang-Arênes.
Odile Salomé : 05-61-31-90-56, Association APSAL Lardenne.
Gustave Guillen : 05-61-49-37-71, Association ADEQVA, Ancely.
Jean-Pierre Mila : 05-61-27-73-91, Association pour la qualité de vie à Auzeville.
Responsables du journal CCNAAT :
Y. Giauna: 11, impasse des Figuiers 31000 Toulouse.
B. Lescouzères  : 68, chemin Savit 31100 Toulouse.
e-mail :
yvette.giauna@wanadoo.fr lionel.lescouzeres@wanadoo.fr

Le pin vert

Aérodrome de Toulouse-Lasborde
Mme Martine Choquer
CAYROL 31130 PIN-BALMA
Tel : 05-61-84-46-65

 

 

 

 www.villaeroport.org