AccueilActualitésAssociationAéroportsEuropeContactLiensPlan

Ville & Aéroport

L'aéroport Marseille-Provence

 

Accueil 

Editorial 

Actualités 
Presse 
Agenda manifestations 
 

L'Association 
Présentation 

Charte 

Statuts 

Membres 

Communes 

Les aéroports 

Roissy CDG 

Paris Orly 

Strasbourg Entzheim 

Bâle Mulhouse 

Lyon St Exupéry 

Bordeaux Mérignac 

Toulouse Blagnac 

Marseille Provence 

Nice Côte d'Azur 

Documents 

Espace Europe 

Contactez-nous 
Liens utiles 

Plan du site 

Sommaire de la page

 

Résultats 2000 : statistiques
Le développement économique
Développement durable et environnement
Les principaux acteurs du transport aérien de l'aéroport Marseille-Provence
Les associations de riverains

Résultats 2000 : statistiques

Les résultats de trafic en 2000

L' aéroport Marseille-Provence a généré un trafic de 6 458 429 passagers et enregistre une progression de + 7,3% par rapport à 1999.
   Cette croissance est due essentiellement au développement des lignes internationales, des lignes transversales domestiques ainsi qu'au succès du Rendez Vous Méditerranée.
- Trafic National : 4 278 451 passagers, soit une progression de + 3,6%.
- Trafic International : 2 064 748 passagers, soit une progression de + 15,9%.
Pour la première fois, le nombre de passagers sur l'Europe dépasse la barre du million (1 069 615).
   La reprise sur L'Afrique du Nord est un élément déterminant dans la croissance du trafic international avec + 16,9% soit 819 586 passagers.
   Le succès du Rendez Vous Méditerranée confirme le rôle de Marseille Provence en tant que hub et participe à la croissance record du trafic de l'aéroport en 2000 : l'objectif fixé est dépassé de près de 30% (103 000 passagers en correspondance enregistrés).

Les résultats Fret en 2000

39 757 tonnes, + 3,5%. La croissance du trafic Fret est due principalement à l'activité du Fret Express qui affiche une progression de + 21,3%.

Les prévisions de trafic en 2001

2001 : pause de la croissance. L'arrivée du TGV Méditerranée devrait entraîner la perte d'environ 400 000 passagers aériens sur l'axe Marseille/ Orly.
   Une forte croissance est en revanche attendue sur l' Europe (+ 14%) et sur les lignes transversales françaises (+ 9%) grâce à de nombreuses augmentations de fréquences et de capacités.
   Cette progression devrait à peu près compenser la perte de trafic liée à l'effet TGV Méditerranée.
   L'Aéroport Marseille Provence prévoit un recul limité à 2% du trafic, soit 6 300 000 passagers en 2001.

Les prévisions Fret en 2001

La croissance devrait se confirmer en 2001 en atteignant 41 500 tonnes de Fret, (+ 4,5%), et 20 000 tonnes de poste.

Les Investissements et travaux - 2000/2001

Le montant des réalisations en 2000 s'élevaient à 70 MF. Les prévisions pour 2001 affichent une nette augmentation, 130 MF avec, notamment, la rénovation du Hall 1.
Les principales réalisations en 2000 :
- La création du parc P12 et l'extension du parc P7.
- La nouvelle route de Fret.
Les principales réalisations prévues en 2001 :
- Rénovation du Hall 1.
- 2 banques d'enregistrement supplémentaires Hall 3.
- 15 000 m2 d'aires d'avions supplémentaires.
- Nouvelle salle d'embarquement internationale…

Le trafic 2000

Cette année 2000 est marquée par une forte progression du trafic en général et par chiffres records atteints à l'international.
   L'Aéroport Marseille Provence affiche un résultat de 6.458.429 passagers, soit une progression de + 7,3%.
   Ce taux de croissance est le plus fort de la décennie.
   Le début des années 90 affichait une croissance modérée, contrairement aux chiffres de ces dernières années en forte progression. Marseille Provence a en effet gagné 1 million de passagers en 3 ans, soit deux fois plus qu'au cours des 7 années précédentes.
   Cette croissance est due principalement au développement des lignes internationales, des lignes transversales en France, ainsi qu'au succès du Rendez-vous Méditerranée.

Développement des lignes internationales et des lignes transversales en France

Trafic National
4 278 451 passagers, + 3,6%

La ligne Marseille/ Orly enregistre une progression de +1,7% avec 2.371.042 passagers. Air France et AOM augmentent les fréquences quotidiennes sur Orly. Elles sont passées respectivement de 25 à 26 pour Air France et de 10 à 14 pour AOM.
   La croissance sur Roissy est plus importante avec + 3,1% et 605.520 passagers, confirmant le succès du hub d'Air France à Charles-de-Gaulle.
   Les villes de province française continentale bénéficient toujours d'une amélioration de la desserte grâce à une augmentation des fréquences sur Bordeaux, Nantes et Toulouse, et grâce à l'augmentation de la capacité des avions comme sur les lignes Marseille/Strasbourg et Marseille/ Lille.
   Avec 657. 523 passagers en 2000 (+ 11,2%), ces lignes atteignent un record jamais enregistré.
   Le trafic sur la Corse atteint également un record historique avec 643. 740 passagers (+ 3,8%). Les résultats en constante progression sur ces deux axes confirment le succès du Rendez-vous Méditerranée à l'Aéroport Marseille Provence. Ce succès contribue également aux résultats en forte hausse à l'international.

Trafic International
2 064 748, + 15,9%

Avec une croissance record de 15,9 %, le trafic international franchit pour la première fois le cap des deux millions de passagers et représente désormais un tiers du trafic global.

L'Europe
Pour la première fois, le nombre de passagers sur l'Europe dépasse la barre du million (1 069 615), soit une croissance à deux chiffres de + 15, 9%. Un passager international sur deux emprunte une ligne européenne. Cette tendance s'explique en grande partie par une desserte élargie de plusieurs grandes villes européennes.
   Air Littoral propose un vol quotidien sur Venise, deux sur Rome et trois sur Zurich.
   La compagnie Sabena augmente les fréquences sur Bruxelles, passant de 3 à 5 vols quotidiens.
   La ligne Marseille/ Barcelone est desservie trois fois par jour grâce au partage des codes entre Iberia et Air France et voit sa capacité en sièges doubler par rapport à 1999.
   Pour ses neuf premiers mois d'opération, la compagnie low cost Buzz (2 vols quotidiens sur Londres Stansted) enregistre plus de 56. 000 passagers, contribuant à renforcer la position de Londres en tant que première destination internationale (255 400 passagers, soit + 21%).

L'Afrique du Nord
La reprise sur L'AFN est un élément déterminant dans la croissance du trafic international. L'arrivée de nouveaux opérateurs sur l'Algérie, le trafic Charter sur le Maroc et la Tunisie, ainsi que le succès du Rendez-vous Méditerranée, contribuent à cette forte croissance (+ 16,9%).
   L'Afrique (hors AFN) affiche une progression à 2 chiffres de + 25,2% grâce essentiellement à la progression du trafic charter sur l'Egypte et le Sénégal.

Le Rendez Vous Méditerranée

Offrant déjà plus de 100 possibilités de correspondances quotidiennes entre les principales villes de France continentale, la Corse, le Maroc et la Tunisie, le Rendez-vous Méditerranée s'est encore vu renforcer cet hiver par l'ajout de 4 nouvelles destinations : Toulouse, Clermont-Ferrand, Barcelone et Madrid.
   Avec un total de 103.000 passagers en correspondance enregistrés entre avril 1999 et mars 2000, le Rendez-vous Méditerranée a dépassé près de 30% l'objectif fixé pour la première année, qui était de 80.000 passagers.
   L'objectif de 130.000 passagers en correspondance pour la deuxième année devrait, lui aussi, être dépassé, le taux de croissance pour les 8 premiers mois étant de 24% avec notamment 60% d'augmentation des passagers en correspondance pour le seul mois de novembre 2000.
   Le succès du Rendez Vous Méditerranée confirme le rôle de Marseille en tant que hub et participe à la croissance record du trafic de l'aéroport en 2000 :
- Un trafic record vers la Corse avec le plus fort résultat jamais enregistré.
- Une croissance à deux chiffres (+ 11,2%) : le trafic sur la province française dépasse celui sur la Corse pour la première fois.
- Le trafic vers l'Afrique du Nord (819 586 passagers ; + 16,9 %) a pratiquement retrouvé le nombre de passagers du début des années 90.

Résultats Fret 2000

O39 757 tonnes, +3,5%. Le dynamisme du trafic Fret résulte essentiellement de l'activité du Fret Express.
   Le Fret Express s'est fortement développé et affiche une progression de + 21,3%. Il représente 67% de l'activité Fret de l'Aéroport, tous opérateurs confondus.
   Le Général Cargo est en baisse sensible (- 20%) car la politique des compagnies aériennes consiste à acheminer le Fret par voie de surface vers leurs hubs respectifs en Europe du Nord.
- Air France : - 13,5%
- AOM : - 17%
- Tunis Air : - 17,6%
- CCM : - 18%
- Air Afrique : - 31,4%
A noter : 16 442 tonnes de fret camionné ont été traitées par l'Aéroport Marseille Provence en 2000.

Le développement économique

Avec 10 ans d'investissements ininterrompus, avec un domaine de près de 600 hectares, Marseille Provence est aujourd'hui l'aéroport du Sud de la France qui dispose de la plus grande capacité d'accueil et d'extension.
   Situé au cœur de l'arc Méditerranéen, l'Aéroport Marseille Provence est à moins d'une demi-heure de Marseille et d'Aix-en-Provence, à moins d'une heure trente des autres grandes capitales économiques et culturelles de la région et des grands centres touristiques qui sont le succès de la Provence.
   Sa zone d'influence s'étend sur un bassin de 4,5 Millions d'habitants.
   D'une surface de 600 hectares, l'Aéroport Marseille Provence est situé pour une grande partie sur la commune de Marignane et dans une moindre mesure sur celle de Vitrolles.
   Avec 30 compagnies aériennes régulières et 60 villes reliées vers 20 pays, l'Aéroport Marseille Provence offre à tous les provençaux des liaisons directes vers un grand nombre de destinations françaises européennes et internationales et permet chaque année à plus de 1 500 000 passagers de venir découvrir la région.
   Avec près de 4800 emplois directs, l'Aéroport, tous employeurs confondus, est l'une des toutes premières entreprises de la région. En créant des postes nombreux et variés, l'Aéroport fait appel à des profils et formations très disparates, offrant ainsi des possibilités diversifiées aux demandeurs d'emploi de la région. En outre, comme toute entreprise, l'Aéroport investit et consomme (achat - sous-traitance), paye des impôts et créé ainsi des flux financiers directs et indirects redistribués dans l'économie régionale.
   Enfin, la présence et la proximité de l'Aéroport est souvent un élément déterminant pour toute entreprise souhaitant s'installer en Provence.

Développement durable et environnement

L'Aéroport est situé au cœur d'un triangle urbanisé important avec Marseille, le bassin aixois et le bassin de l'Est de l'Etang de Berre. Si la construction de l'Aéroport à proximité immédiate de l'Etang de Berre et près de la mer tendent à limiter le survol des zones urbanisées, un certain nombre de nuisances restent encore importantes.
   Ainsi, un projet de charte de l'environnement a été établi. Il a pour objet de rechercher des solutions dans la concertation et la transparence avec les associations et les communes concernées. En effet, la concertation, le partenariat et la transparence constituent les clés d'une politique de développement durable pour l'Aéroport.
   La Commission Consultative de l'Environnement est par excellence l'instance de dialogue indispensable pour satisfaire au droit légitime à l'information de chacun et de consultation chaque fois que des modifications des installations aéronautiques ou des conditions d'exploitation ont une incidence significative sur l'environnement.
   Par la recherche de toutes solutions susceptibles de diminuer les nuisances de l'Aéroport, le travail effectué dans le cadre de la préparation de la Charte de l'Environnement a aussi permis d'enrichir le dialogue entre les différents partenaires.
   L'engagement de l'Aéroport à plus de transparence passe par de nouvelles facilités d'accès à l'information :
(Pour le détail des actions, se référer directement au site Internet de l'Aéroport www.marseille.aeroport.fr.
- Action 1 : Création d'un Service Relations Riverains et Environnement (2001).
- Action 2 : Réalisation d'un bilan annuel (2002).
- Action 3 : L'Environnement sur Internet (2001-2002).

Cinq priorités pour l'environnement

1. Réduire les nuisances sonores,
2. Améliorer la qualité de l'air,
3. Traiter les eaux,
4. Maîtriser la gestion des déchets,
5. Protéger la faune et la flore.

1. Réduire les nuisances sonores

La prise en compte du bruit généré par les avions a débuté vers 1970.
   En 30 ans, les progrès réalisés par les constructeurs ont permis de réduire de plus de 20 décibels le bruit des avions à réaction. Ainsi un Airbus A320 génère 125 fois moins de bruit qu'un avion à réaction des années 60 (ex : caravelle).
   A l'initiative de l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI) les avions les plus bruyants encore en service (avions classés dans le chapitre 2 de l'annexe 16 à la convention de Chicago) seront progressivement retirés de l'exploitation à mesure qu'ils atteignent 25 ans de service, avec obligation d'un retrait complet en 2002.
   Parallèlement, depuis 1984, la réglementation française prévoit une modulation des redevances dues par les compagnies aériennes en fonction du bruit de leurs avions, incitant ainsi à la modernisation des flottes.
   Cependant et malgré les progrès techniques et réglementaires, le bruit reste la première nuisance ressentie par les riverains de l'Aéroport.
   Tout doit donc être mis en œuvre pour limiter le niveau sonore autour de l'Aéroport.

Objectif 1 : Faire respecter et améliorer les trajectoires
- Action 4 : Respect des trajectoires (à partir de 2001).
- Action 5 : Recherche de nouvelles trajectoires pour l'approche aux instruments (2001-2002).
- Action 6 : Etude sur les conditions d'approche à vue (2001-2002).
- Action 7 : Elaboration d'un code de bonne conduite (2002).
- Action 8 : Mise en place des stations de mesure de bruit (2002).

Objectif 2 : Limiter l'accès des avions les plus bruyants
- Action 9 : Limiter le trafic des avions les plus bruyants (2001-2002).
- Action 10 : Interdire les inverseurs de poussée la nuit (2001).
- Action 11 : Interdire l'accès aux avions de tourisme non munis de silencieux (2001).

Objectif 3 : Réduire les nuisances sonores au départ de l'Aéroport
- Action 12 : Interdire les essais moteurs la nuit (2001).
- Action 13 : Limiter le bruit des activités aéroportuaires (2001).
- Action 14 : Mesurer le niveau du bruit sur l'Aéroport (2002).

2. Améliorer la qualité de l'air

La qualité de l'air est une préoccupation importante et légitime pour tous les habitants. Les dernières études réalisées soit par le Service Technique de la Navigation Aérienne (1995) soit par l'AIRFOBEP (Association pour la surveillance de la qualité de l'Air de la région de l'Etang de Berre et de l'Ouest des Bouches du Rhône) concluent à la très faible part de l'impact du Transport Aérien dans la pollution atmosphérique à l'intérieur du triangle Berre/ Marignane/ Velaux et a fortiori au niveau de la région PACA.
   Cependant et afin de prévenir toute détérioration future, il importe de mettre en place un suivi plus régulier de la qualité de l'air.
   Parallèlement, la circulation routière que suscite l'activité de l'Aéroport étant en constante augmentation, une réflexion va être menée sur la recherche de solutions alternatives.
- Action 15 : Mesurer la qualité de l'air (2001-2002).
- Action 16 : Quantifier les émissions (A partir de 2002).
- Action 17 : Le choix d'un parc automobile « propre » (A partir de 2001).
- Action 18 : Action auprès des partenaires (2001).
- Action 19 : Recherche de solutions favorisant le Transport en commun (A partir de 2001).
- Action 20 : Maîtrise de la consommation de l'énergie (A partir de 2001).
- Action 21 : Rechercher et privilégier les sources d'énergie « propres » (A partir de 2001).

3. Traiter les eaux

L'eau est un bien précieux indispensable à toute activité humaine.
   Le nombre et la diversité des sociétés implantées sur l'Aéroport doivent conduire à une surveillance accrue du traitement des eaux usées et pluviales.
- Pour les eaux usées le réseau de collecte est propre à l'Aéroport. Pour la partie Est, les eaux usées sont acheminées vers la station d'épuration de Vitrolles, pour la partie Ouest, vers la station de Marignane.
- Pour les eaux pluviales les installations de traitement doivent être complétées.
   L'Aéroport Marseille Provence comporte des surfaces imperméabilisées, qu'il s'agisse de bâtiments, de parkings ou de voies de circulation pour les avions. En cas d'orage ou de forte pluies, les eaux qui ruissellent de certaines de ces surfaces peuvent se charger de matières polluantes.
- Action 22 : Traitement des eaux pluviales (2001 et suivantes).
- Action 23 : Suivi de la dépollution (2001-2002).

4. Maîtriser la gestion des déchets

Lieu d'implantation de nombreuses sociétés de services et d'entreprises industrielles, l'Aéroport est un important producteur de déchets.
   Même si la CCI Marseille Provence ne génère qu'une très faible part de ces déchets, il lui appartient de jouer le rôle de coordinateur et de conseil auprès de toutes les entreprises situées sur le site et de promouvoir une politique efficace de gestion des déchets.
   En 1996, l'Aéroport Marseille Provence a été l'un des tous premiers en France à mettre en place une politique de tri sélectif à la source. Cette démarche a été accompagnée d'une importante campagne de sensibilisation auprès de tous les partenaires. En 2000, 2 300 tonnes ont été traitées de manière sélective.
- Action 24 : Développer le tri sélectif (2002).
- Action 25 : Sanctionner l'incivilité (2001).
- Action 26 : Clause de Propreté (2001).

5. Protéger la faune et la flore

Inséré dans un tissu urbain et industriel important, l'Aéroport est également l'un des principaux espaces verts du pourtour de l'Etang de Berre.
   Une bonne partie de sa surface est occupée essentiellement par de la prairie fauchée et des zones humides. La juxtaposition de milieux naturels (prairies), de milieux humides (Salins du Lion) et lagunes (Etang de Vaine à l'Est, Etang de Bolmon au Sud) constitue un atout qu'il convient de préserver.
   L'Aéroport se doit aussi d'être un lieu accueillant en harmonie avec son environnement. Il est une véritable vitrine de la Provence pour tous les passagers arrivant dans notre région. C'est aussi un lieu de rupture et de rêve pour tous ceux qui s'envolent vers d'autres horizons. L'aménagement paysager de l'aérogare et de ses pourtours (accès routier, Parking…) doit en ce sens être poursuivi et développé.
- Action 27 : Elaboration d'un Schéma Directeur Paysager (2002).
- Action 28 : Protection de la faune (A partir de 2001).

Management environnemental

Le respect de l'environnement passe à la fois par une maîtrise des nuisances actuelles mais aussi par une veille permanente sur tout nouvel impact susceptible de se produire. La définition de toute politique de développement aéroportuaire doit prendre en compte systématiquement les préoccupations environnementales.
   En ce sens, l'Aéroport entend mettre en place progressivement un système de management environnemental global.
- Action 29 : Sensibilisation du personnel CCIMP (2001).
- Action 30 : Sensibilisation des autres personnels de l'aéroport (A partir de 2001).
- Action 31 : Prise en compte systématique du respect de l'environnement (2001).
 

Aéroport de Marseille-Provence
Plan d'exposition au bruit

En jaune : zone 78-89
En orange : zone 89-96
En rouge : zone 96 et plus

Trafic estimé en 1995
Météo standard
Vent nul

Les principaux acteurs du transport aérien de l'Aéroport Marseille-Provence
 

Les collectivités locales

Préfecture des Bouches-du-Rhône

2, boulevard Paul-Peytral 13006 Marseille
Tel : 04.91.15.60.00

Conseil Général

Hôtel du département
52, avenue de Saint-Just 13256 Marseille Cedex 20
Tel : 04.91.21.13.13

Préfecture de Région

Place Félix-Baret 13282 Marseille Cedex 06
Tel : 04.91.15.60.00

Conseil Régional

27, place Jules-Guesde 13481 Marseille Cedex 20
Tel : 04.91.57.50.57

Direction de l'aviation civile Sud-Est

1, rue Vincent Auriol 13617 Aix-en-Provence Cedex 1
Tel : 04.42.33.78.78

Direction régionale de l'environnement (DIREN)

BP 120 13603 Aix-en-Provence Cedex 1
Tel : 04.42.66.66.00

Direction régionale de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME)

141, avenue du Prado 13417 Marseille Cedex 8
Tel : 04.91.78.91.85

Autres liens

CCI Marseille Provence

Palais de la Bourse BP 1856 13222 Marseille Cedex 01
Tel : 04.91.39.33.33.

Aéroport principal de Marseille Provence

n°1 Aéroport, 13727 Marignane Cedex
Tel : 04.42.31.14.10
Site Internet :
www.marseille.aeroport.fr

Les communes riveraines de l'Aéroport Marseille-Provence

- Berre l'Etang (commune adhérente de « Ville et Aéroport »)
- Gignac la Nerthe
- Marignane
- Pennes Mirabeau
- Saint Victoret (commune adhérente de « Ville et Aéroport »)
- Vitrolles
- Conseil Général des Bouches-du-Rhône (adhérent de « Ville et Aéroport »)

Les associations de riverains de l'aéroport Marseille-Provence
 

Association Patrimoine Côte Bleue

16, Lotissement La Brise 13820 Ensusès-La Redonne
Tel : 04.42.45.99.54
Email :
Bruno.Brenier@aix.ensam.fr
Président : Bruno Brenier

Association Les 1000 décibels.
Association apolitique intercommunale contre les nuisances sonores et contre le délestage de l'aéroport de Marseille Marignane sur l'aérodrome des Milles

Aérodrome : Aix-en-Provence les Milles
8, rue Sainte Victoire, lotissement Vaunière 13320 Bouc bel air
Tel : 04.42.22.99.04
Email :
m.bourdarel@m6net.fr
Président : Michel Bourdarel

 

 

 

 www.villaeroport.org