Accueil

Actions et propositions

Lettre questionnaire

Vos courriers

Images et liens

 


Ci-dessous, des messages reçus à l'adresse contact@D39.fr... (Du plus récent au moins récent).
Pour raison d'unification, les noms des expéditeurs ont été remplacés par des initiales. Si vous ne souhaitez pas que votre message ou vos initiales figurent sur cette page, demandez-le en écrivant à l'adresse ci-dessus.


 

Novembre 2014
Bonjour. Je viens d'acquérir un bien rue de Seine depuis maintenant 4 mois. J'habite ce lieu fort agréable hormis cette circulation qui est des plus dangereuse ! Je me joins donc à vous pour faire bouger les choses auprès de la Mairie pour modifier la vitesse à 50 km/h et aménager des chicane ou installer des ralentisseurs sur cette route.
Cordialement, NV


Mars 2014
Bonjour. Je voulais simplement vous dire que je partage votre constat sur les aberrations que constituent l'actuelle D39 entre Boissise et le pont de Ponthierry, ainsi que le degré d'isolement du village résultant de la fermeture du VC3.
A défaut de pouvoir envisager une route permettant de relier Cesson la Forêt et Boissise à l'est du terrain militaire pour désenclaver le village, un projet de contournement utilisant les chemins existants pour relier Le Mée et Ponthierry me semble d'une évidence totale. L'idée d'affecter un sens unique à cette nouvelle route et à la D39 serait sans doute un bon compromis pour à la fois limiter les dépenses, répartir l'impact environnemental, préserver un certain agrément pour les promeneurs et cyclistes, et faciliter la vie des riverains. Bon courage dans vos actions de lobbying sur ces sujets,
Cordialement, EP


Juin 2013.
Encore un accident rue de Seine
Une riveraine, témoin de l'accident, nous écrit et nous envoie ces photos :

Et voilà malheureusement encore ce soir sur notre rue de Seine. Après la maison de retraite dans le virage, deux voitures à grande vitesse impliquées et un poteau électrique plié. Plusieurs voitures de pompier, des brancards...
Bref cela devient de plus en plus dangereux. Je ne vous explique même pas combien de fois en sortant de mon domicile je me suis retrouvée face à face avec une voiture qui doublait sur la ligne blanche. Il faut devenir pilote pour sortir de chez nous ! Comme à plusieurs reprises j'ai fait appel à la police (qui n'est jamais intervenue) pour un motard, un espèce de fou furieux qui passe tous les jours à 130 km au moins, le matin et le soir. Je n'arrive jamais à le filmer ou à le prendre en photo : trop grande vitesse...
Je pense qu'il faudrait vraiment que tous les riverains se mobilisent, pour entreprendre une intervention auprès des services concernés par cette route car cela devient de pire en pire !
N.A.S., riveraine


Reçu le 3 novembre 2013
Echanges de courrier entre MM. Bruno Lohy et J-P Guérin.

Août 2013

Bonjour,
Je constate que beaucoup d'élus sont préoccupés par cette privatisation de la VC-3 au profit des quelques personnes qui travaillent sur la base.
J'empruntais quotidiennement cette route pour aller de Savigny-le-Temple vers la zone des Uzelles du Mée sur Seine et je croisais de nombreux véhicules dans les 2 sens.
La route fermée sans préavis le 15 juillet comme pour le faire en catimini, aucun plan de circulation alternatif n'a été mis en place. Pour preuve les véhicules détournés vers la Seine qui ne peuvent même pas tourner à gauche pour repartir vers Boissise ou le Mée car c'est interdit.
Je suppose que la préfète n'a même pas regardé sur une carte ce que supposais sa décision. C'est navrant. Est-ce par ignorance ou par manque d'expérience... C'est très dommageable de discréditer ainsi l'autorité de l'Etat. Si cette fermeture de voie au droit de passage légalement imprescriptible était nécessaire, qu'est-ce qui pouvait empêcher de la préparer en offrant une alternative ? Là on se moque du petit peuple. J'espère au moins qu'un recours en annulation aboutira rapidement !
En tant qu'ancien officier de renseignement, je déplore que les arguments mis en avant par la préfète (pour justifier ce coup de force attentant à la libre circulation des biens et des personnes) soient d'aussi mauvaise foie. En effet, qui peut croire que l'augmentation des émission puisse faire courir un danger aux automobilistes de passage ? Et encore moins quand on sait que les riverains permanents ne sont pas expropriés, ni les logements de fonctions de la base qui sont les seuls à bénéficier de cette route privatisée. Curieux que les enfants des personnels logés sur place ne courent aucun danger ! L'Etat nous prend vraiment pour des truffes dans cette affaire...
Allez-vous agir pour faire rétablir le passage ou sécuriser la base si besoin est ?...
Bruno Lohy. Un usager et contribuable en colère



Août 2013
Merci pour votre message. J'ai eu à plusieurs reprises l'occasion de m'exprimer à ce sujet. Je vous invite notamment à lire l'article paru sur mon blog (http://jeanpierreguerin.over-blog.com).
Cordialement, Jean-Pierre Guerin



Novembre 2013
Bonsoir Monsieur Guerin,
Effectivement vous m'aviez invité à consulter votre blog mis à jour en juillet, au mois d'août... Je n'avais pas pris cette invitation pour une réponse personnalisée et surtout plusieurs mois après... La route VC3 n'est toujours pas rendue à la libre circulation et aucune solution alternative à témoin la colère des habitants pris en otages. Même les solutions temporaires les moins coûteuses et les plus simples RIEN n'est en place comme rendre possible l'usage des voies sur berges en venant de Seine Port. Aujourd'hui c'est toujours interdit de tourner !
Pourquoi se résigner avant d'avoir livré bataille ? Vous ne dites pas ni vous ni même Olivier Faure dans sa réponse personnalisée comment vous allez nous défendre contre cet abus de réquisition... Vous ne pouvez ignorez que l'argument utilisé en désespoir de cause par la préfète est de mauvaise foie, que là où c'est dangereux de passer en voiture les enfants du personnel logé sur la base jouent ! Comment peut-on accepter que l'Etat nous prennent à ce point pour "des truffes" (à cause de la forêt).
Des élus de la république comme un député ou un président de conseil général ne sont certainement ni des débutant ni des imbéciles pour accepter d'avaler des couleuvres aussi grosses. Nous observerons vos actions !
Respectueusement, Bruno Lohy



25 mars 2011
Voilà une affaire à suivre à l'issue des élections, deux candidats en lice, deux promesses. Mr Vernin dans le tract reçu ce matin évoque également ce problème. Souhaitons que l'un ou l'autre ne soit pas "oublieux" par la suite, c'est fou ce qu'une fois en place la mémoire peut flancher.
Cordialement L.B.


19 mars 2011
Bonjour. Nouvellement installés dans la commune, nous souhaitons nous joindre à votre action afin d'envisager des solutions d'aménagement sur la D39, qui traverse le village. Le lotissement Bel Arabesque, situé en contrebas de la D39 est exposé à des nuisances de plus en plus importantes. Nous envisageons à ce titre, d'effectuer des mesures de pollution et de niveau de sonore à court terme. La problématique des trottoirs existe malheureusement dans le village lui-même. L'arrivée de plusieurs familles, dont les enfants sont scolarisés à l'école du village pourront en témoigner. Il est indispensable à ce jour que des moyens soient mis en œuvre afin de ralentir de manière radicale le trafic : chicanes, îlots, feux de signalisation. Dans un premier temps, cela aurait peut-être le mérite de créer des contraintes de trafics rédhibitoires pour les automobilistes aux heures de pointe. La question de la pollution est un enjeu à prendre en compte également en ce qui nous concerne. La déviation en tout état de cause nous paraît être la solution la plus idéale.
Bien cordialement,
R.V.

Bonjour. Merci pour votre appui et votre message. Il est reproduit sur la page "Vos courriers" de notre mini site internet. Cordialement, le webmestre.

24 mars 2011
Bonsoir. Merci d'avoir pris en compte mon message. Pour information, nous envisageons de formaliser nos pistes d'actions lors de l'assemblée générale de notre syndic de copropriété (lotissement Bel arabesque) début avril. Potentiellement, nous serions une vingtaine à pouvoir nous exprimer. Je me permettrais de relayer votre action. Votre interpellation des élus est bien vue entre ses 2 tours...
Je pense que nous allons également solliciter l'ensemble des acteurs gravitant autour de ce dossier afin d'en remettre une couche.
Il s'agit en ce qui nous concerne une question vitale en terme de sécurité. La plupart des mamans qui traversent en poussette transitent par la nouvelle rue Malka et la remontée vers l'école  est plus que périlleuse : les véhicules hésitent avant de laisser la priorité piétons, les bordures sont trop étroites. Nous entendons également réclamer des mesures de contraintes pour le trafic trop dense à notre goût et générateurs de nuisances sonores de plus en plus fortes.
Cordialement,
R.V.


21 juillet 2010. Bonsoir,
Imaginons un instant une D39 avec moins de trafic, une vitesse réduite à 50, une ligne blanche continue, des chicanes aménagées et des berges de Seine entretenues.
Un rêve dites-vous... pourtant pas bien loin de chez nous c'est exactement ce qui existe à Chartrettes et Fontaine le Port... sur la D39 !!! La photo ci-jointe en est l'illustration.
Des esprits chagrins trouveront sans doute de bonnes (ou plutôt mauvaises) raisons de dire que chez nous ce n'est pas possible.


Trottoir, chicanes, vitesse limitée, c'est la D39 !

La seule différence que je vois, est que la D39 n'est pas ici sur la commune de Boissise la Bertrand (si toutefois les limites de la commune ne sont pas matérialisées par le panneau "Beaulieu Commune de Boissise La Bertrand"). Il devrait être possible d'y remédier. Cordialement,
S.P. 

6 novembre 2009
Bravo pour la ligne blanche, qui est une première réalisation évidente.
Ma deuxième idée est de changer de place le panneau BOISSISE LA BERTRAND, de le mettre avant la maison de retraite ou bien à la place de "Beaulieu" commune de B la B. Là la vitesse des voitures sera à 50. (Bien sûr l'entretien de la route est pour notre commune). Un contrôle radar régulier et la vitesse sera déjà bien réduite ! Pourquoi ne pas faire une demande dans ce sens et voir le résultat ?
Merci d'avance pour tout ce qui provoque la réflexion sur cette route. Cordialement
LLG


6 octobre 2009
Plus de sécurité pour nos enfants qui éventuellement aimeraient prendre leur bus pour se rendre en cours sans danger. Et faire le nécessaire pour faire ralentir ces véhicules qui posent un sérieux danger, car la plupart pensent que cette départementale est un circuit automobile !!!! Pour sortir de nos maison il faut être de plus en plus vigilant. Trop dangereux, en gros lamentable !
NA


17 septembre 2009
Je constate que beaucoup d'aménagements sont financés pour le bourg, et c'est très bien ainsi. Mais que fait-on pour les riverains de la D39 ? Eux aussi aimeraient bien le tout-à-l'égout, l'enfouissement des lignes électriques, l'éclairage, des places de stationnement, la vitesse limitée, des boîtes à lettres, le nettoyage des bordures, le remplacement des canalisations en plomb, l'interdiction du dépassement et... un trottoir ! Les riverains de la D39 paient eux aussi des impôts !
HM


15 septembre 2009
Je renouvelle mon engagement à céder une bande de terrain pour permettre l'aménagement de la D 39.
LG


23 août 2009
Bonjour,
Bravo pour vos actions et votre site.
Merci de nous tenir informé des évolutions de vos actions. Il est déplorable que, tant au niveau du CG77 que de la mairie, personne ne pilote ce projet.
Nous pensons que deux projets doivent être lancés en parallèle :
- l'aménagement de CD39 comme vous le proposez,
- mais aussi sa déviation.
Cordialement,
CP


21 août 2009
Bonjour
Je suis tout a fait d'accord avec votre action, mais les maisons construites attenantes à la route, même avec la meilleur volonté qui soit, ne pourront pas céder de terrain... Comment alors élaborer un chemin piéton dans sa continuité ?
Une solution innovante et sympa serait de créer un chemin sur pilotis ou flottant sur les bords de seine (du pont de Ponthierry à l'entrée du village), ce qui n'empêcherait pas par ailleurs de mettre en place radar, ligne blanche et cassis pour réduire la vitesse excessive.
Merci à vous pour votre action.
AS


21 août 2009
Bonjour, 
Votre idée serait charmante, mais le problème des crues rendrait peut-être ce projet compliqué à réaliser et à entretenir. Il faudra convaincre le Service Navigation de la Seine qui ne permettrait même pas (à voir ?) que l'on touche à la rive (apport de terre) au-dessous du niveau de la route...
A cause des maisons en bordure de route, le chemin piétonnier (ou la piste cyclable) entre la maison de retraite et le pont de Ponthierry pourrait éventuellement être installé sur la berge de la Seine, au prix de quelques passages sur pilotis aux endroits les plus étroits. Entre la maison de retraite et le village, la berge est trop étroite. Ceci n'est qu'une opinion... Cordialement,
Le webmestre



21 août 2009
Re bonjour
Je suis certain qu'un tel projet demanderait une étude assez particulière aussi bien du point de vue de la conception que des autorisations, mais a mon humble avis elle présente pas mal d'avantages ;
- Il ne s'agirait pas de pilotis mais de pont flottant stabilisé à la manière des pontons dans les ports de mer. Pas de problème de différence de niveau ou de crue, le système étant fait de simple des plaques de polystyrène épaisses habillées de bois imputrescible, le tout amarré a des câblages de côte et de fond.
- Les berges ne serait pas touchées car les points d'accès se trouveraient au niveau de la route pour se rendre directement sur le ponton.
- De plus, si les matériaux sont bien choisis, l'entretien d'une telle structure ne devrait pas être un problème, l'eau de la seine "douce" par nature ne présente pas de contrainte particulière.
- Du point de vue formalité, il s'agit d'une structure démontable donc réversible et au niveau réglementation c'est un atout de taille.
- Et dernier point et pas l'un des moindres, ce projet se révèle être très économique : "Du bois, du polystyrène, des câbles et un peu d'ingénierie", encore un atout pour les communes et le département.
Je n'ai pas fait les calculs mais bien moins chers je pense qu'une infrastructure routière sans compter les destructions et reconstruction de mur, haies et autres, et la paperasse qui accompagnent chaque transaction.
Ceci n'est qu'une idée, mais vous êtes sûrement plus à même de juger de la fiabilité de celle-ci.
AS


14 août 2009
J'applaudis et apprécie vos efforts !
MP


2 juillet 2009
L'absence d'aménagement du bord du fleuve façon Boissise-le-Roi est un manque tout à fait regrettable. Il devrait être possible de traverser la Seine par un pont supplémentaire entre le centre de Melun et Ponthierry ; cette impossibilité explique en partie l'affluence sur la D39. Toutefois, le projet de voie rapide "C5" de contournement ouest de Melun serait à mon avis excessivement néfastes localement (pollution, nuisances) et absurde en terme de politique des transports.
EP


1er juin 2009
Compliments pour votre pugnacité dans l'action et pour la qualité de votre site.
DM


1er mai 2009
Je ne suis pas riveraine de la rue de Seine, mais cette voie est une partie importante de notre patrimoine villageois et il est regrettable qu'elle soit sacrifiée. J'adhère complètement à votre action.
LB


30 avril 2009
Je viens de lire le compte-rendu de votre action. Je vous en félicite et je suis absolument solidaire. J'habite Boissise depuis près de quarante ans, et au début de notre installation la circulation était moins dense et nous avions plaisir à circuler à pied ou en bicyclette pour rendre visite à des amis ou simplement nous promener en appréciant nos bords de Seine. C'est maintenant impossible et je regrette vraiment que nos jeunes soient privés de cette joie simple. Bon courage.
LB


Les premiers messages reçus proviennent des signataires de notre questionnaire en ligne. Parmi eux, celui-ci :
1er décembre 2008 :
Je m'exprime au nom de nos salariés qui empruntent chaque jour la départementale D39. Signature : OUI
DV



 


 
 

Pour nous écrire : contact@D39.fr